M. PHSM

Même si sur Internet, la vie est virtuelle, ce qui s’y raconte peut être réel, dans mon site, c’est réel.

Nous partageons, ma douce et moi, une part de notre vie. Ma douce me demandait pourquoi je ne me présentai pas plus sur le site qu’au travers quelques réflexions posées dans des articles ; peut-être parce que se présenter ne me semblait en rien intéressant à des étrangers et que ma douce me connaît déjà très bien, car tout le temps passé à mes pieds lui a appris à me connaître par coeur, et même si son respect immense l’autorise à peu de questions, elle est toujours pleine de soins dans ce qu’elle fait auprès de moi.

Ici, ma présentation aura deux desseins : faire partager un peu de celui qui jouit du statut de Maître, Maître pour elle et non universel, et ensuite, dissiper la distance que pourrait avoir certains pour discuter.

Physiquement, je suis un homme de stature plutôt imposante, ce qui, même si ma douce est obéissante et tire rarement sur sa laisse, me permet de la positionner comme je le souhaite, notamment quand elle est attachée. Définir le reste est sans importance, là où une photo sera plus démonstratrice.

Moralement, ce que la photo aura du mal à transparaître se situe sûrement là ; je vais donc y consacrer quelques lignes.

Je suis une personne qui n’est en aucun cas l’archétype du Maître que l’on pourrait imaginer froid et insensible. J’aime naturellement parler avec les gens, et suis autant de nature curieuse que facile à engager la conversation. Si on me reproche d’être candide, c’est que je prête aisément ma confiance. J’aime à voir le bien dans les gens même si vous découvrirez mon sadisme plus loin ; vous comprenez déjà que je vois d’un très mauvais oeil la violence et je n’aime pas les gens violents d’autant plus si cela se traduit par des blessures… et bien sûr, le pire étant la méchanceté.