Attacher

 

Cet article fait suite à l’article « Plaisirs de Maître »

Ma douce n’est pas toujours à l’aise avec cette liberté perdue, celle qui est d’entraver par différentes chaînes (je vous invite à lire son article sur ce sujet). Or, elle sait que c’est un apprentissage important car j’aime attacher. Pour attacher, j’utilise essentiellement des liens en métal.

Le métal est très raffiné pour attacher, et ma douce, même si elle adore avoir sa liberté de mouvement autant pour être auprès de moi que de me caresser, a adopté ce type de lien, bien différent de la corde. D’ailleurs la corde et le métal sont assez différents, aussi bien dans leur toucher, dans les marques qu’ils offrent et dans le sentiment qu’il procure.

Si une corde offre un peu d’élasticité et de chaleur, le métal est de premier aspect froid. Il représente à mes yeux à la fois rigidité, solidité ; une fois refermée, il ne s’ouvrira qu’avec la clef nécessaire. Il fait corps avec ma douce, se réchauffant à son contact, rentrant légèrement dans les chairs quand elle tire dessus.

Pourquoi attacher sa petite chienne alors qu’elle est déjà très obéissante, à ce qui pourrait être un paradoxe, et qui aux yeux de nos gabarits paraient encore plus accentués… J’ai pour réponse comme instinctive,  elle est jolie ainsi. Attacher accentue à la fois la vulnérabilité mais aussi montre l’acceptation d’appartenance à son Maître qui peut diriger par une simple pression sur la laisse.

Même si un Maître ne doit pas faire n’importe quoi avec sa propriété pour la préserver toujours jolie auprès de lui (jolie dans tous les aspects, la joie en fait partie), il a cette immense possibilité de choisir. Pas choisir pour elle, mais choisir ce qu’il veut et où sa propriété l’accompagnera fidélement.

À suivre…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site accessible uniquement aux plus de 18 ans

N/ous vous invitons à indiquer votre âge avec lequel vous attestez être majeur(s)